Comment lire la Parole de Dieu pour en saisir le sens

L’intelligence humaine est facilement affectée par les puissances spirituelles négatives tant qu’elle n’est pas nourrie par la parole de Dieu. Il faut comprendre que La force et la puissance mentales qui aident l’humain à surmonter les obstacles de la vie proviennent des saintes écritures sans lesquelles l’intelligence devient accessible aux forces des ténèbres à l’instar du découragement, des rancunes, du ressentiment, de la peur, la colère, etc. C’est en effet la provision de la sainte parole dans l’intelligence qui met l’individu à l’abri des prisons mentales. Aussi la compréhension de cette parole est-elle si vitale que le seigneur Jésus-Christ lui-même attire notre attention quant aux conséquences qui en découlent.

Matthieu 13:19

Lorsqu’un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur…

La parole de Dieu est si puissante que le simple fait qu’une personne s’y intéresse fait d’elle une cible potentielle de l’ennemi. Aussi devons nous nous efforcer de la comprendre au risque de nous faire enlever tout ce qui a été semé dans notre cœur. La compréhension de la parole est le nœud de la puissance en manifestation. C’est pourquoi l’adversaire reste constamment en éveil pour empêcher que les hommes ne déchiffrent cette parole qui peut les affranchir de ses chaines, et les rendre sage à tous égards. Dieu instruit donc ses enfants sur le comment de l’entendement de sa parole.

Dans Néhémie 8.8, Dieu nous montre un exemple de personnes qui ont fait de la parole de Dieu l’objet de leurs investigations afin de saisir le sens profond et de ressortir la valeur de ce qu’ils lisaient. Ces scribes, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, «…lisaient distinctement dans le livre de la loi de Dieu, et ils en donnaient le sens pour faire comprendre ce qu’ils avaient lu.» Lire distinctement dans le verset est le mot grec Anaguinosko, qui signifie littéralement distinguer entre, reconnaître, connaître précisément, lire exactement, lire mot à mot. De ce point de vue, lire dans le but de saisir le sens d’une écriture réside dans la manière de lire ce texte. En effet, la plupart des lecteurs de la bible ne se préoccupent pas de lire le texte tel qu’il se présente sous leurs yeux et mieux encore de laisser l’écriture parler d’elle-même. Mais ils ont presque tous tendance à associer au texte biblique leur propre vision du monde comme souligne le livre de Jérémie :

Jérémie 23 : 29-32

Ma parole n’est-elle pas comme un feu, dit l’Éternel, Et comme un marteau qui brise le roc ? 30 C’est pourquoi voici, dit l’Éternel, j’en veux aux prophètes Qui se dérobent mes paroles l’un à l’autre. 31 Voici, dit l’Éternel, j’en veux aux prophètes Qui prennent leur propre parole et la donnent pour ma parole. 32 Voici, dit l’Éternel, j’en veux à ceux qui prophétisent des songes faux, Qui les racontent, et qui égarent mon peuple Par leurs mensonges et par leur témérité ; Je ne les ai point envoyés, je ne leur ai point donné d’ordre, Et ils ne sont d’aucune utilité à ce peuple, dit l’Éternel.

Voici donc pourquoi la manière de lire un texte biblique détermine si nous lisons ce qui est réellement écrit sous nos yeux, ou alors ce qui se trouve être dans notre intelligence et qui n’est rien d’autre que le fruit de notre imagination. Les scribes du livre de Néhémie lisaient distinctement dans le livre de la loi ce qui veut dire qu’ils ont lu exactement, mot à mot, ce qui se trouvait sous leurs yeux et qu’ils ont laissé le texte se dévoiler de lui-même à eux. Outre, le fait de lire mot à mot suggère l’idée d’une analyse de texte, laquelle nécessite la compréhension de chaque mot et sa fonction. De ce qui précède, Il ressort un principe selon lequel pour donner du sens à un texte biblique, il faut tout d’abord :

  1. Le lire tel qu’il se présente sans déformation aucune
  2. Puis saisir la signification et la fonction de chaque mot
  3. Et enfin laisser cet ensemble parler de lui-même

C’est ce que dit aussi l’apôtre Pierre dans sa deuxième épître :

2 Pierre 1 :20-21

Sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’écriture ne peut être un objet d’interprétation particulière, 21 car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.

De nos jours, nous chrétiens, sommes plus que jamais interpellés à dispenser droitement la parole de vérité afin de fortifier notre homme intérieur. Car, elle seule contient une puissance capable de nous affranchir des prisons de la vie. Pour ce faire il est nécessaire que tout croyant s’efforce de mettre en pratique les principes dévoilés dans cette étude et qui sont relatifs à une lecture productive. Si malgré tout la compréhension de sa parole nous fait défaut, alors l’Éternel nous enverra quelqu’un pour nous l’expliquer.

Il s’agissait pour nous, à travers cette étude de montrer la nécessité de la lecture et de la compréhension de la parole de Dieu. Il ne sied désormais qu’à nous de la Manger, de l’ humer, de l’écouter, de la lire, d’en saisir le sens, de la mettre en pratique, c’est alors que nous pourrons à nouveau expérimenter le christianisme que Jésus-Christ nous a laissé.

Que Dieu vous bénisse au nom de Jésus-Christ

2 Commentaires

  1. NYOUNAI Thierry

    je vous remercie pour cette note, notamment les principes énumérés pour donner du sens à un texte biblique. Cependant, une question me viens à l’esprit sur le fait de mettre son intelligence livresque (humaine) de côté. comment allons nous saisir la signification et même la fonction de chaque mot si nous ne faisons appel à notre intelligence humaine? et je pense également (je peux me tromper) que vous avez omis de mentionner la comparaison de plusieurs versions de la bible pour essayer de retrouver le sens premier du texte.

    Reply
  2. Révérend docteur BELIBI EDZA Fernand

    Merci de votre réaction laquelle nous permet de voir que la parole de Dieu suscite un grand intérêt parmi nos lecteurs. Toutefois lorsque nous parlons de la distanciation de l’intelligence en relation avec la lecture biblique, il s’agit en réalité de faire une distinction entre l’analyse et l’interprétation. En effet, une analyse (comme celle de l’urine au microscope par exemple) est le fait de scruter attentivement dans le corpus les éléments qui s’y retrouvent c’est-à-dire décomposer un ensemble en ses éléments de base pour y déceler une anomalie quelconque ou non. Dans ce cas, c’est le corpus (l’urine) qui parle de lui-même. Tandis que l’interprétation par contre est le fait de l’intelligence humaine. De même et en rapport avec le principe biblique énoncé en 2Pierre1:20-21, nous recommandons aux lecteurs de la bible de la laisser parler d’elle-même et non d’en faire une interprétation particulière!!! fruit d’une intelligence humaine. Car nous pensons que les fidèles dans les églises veulent le point de vue de Dieu et non celui de l’homme (Esaïe 55:8; Jérémie 23:30-31; Mathieu 15:7). Ce principe de recherche s’appelle « l’endosémie ». Par ailleurs, la comparaison des versets est très recommandée comme vous dites, mais il arrive parfois sinon trop souvent que plusieurs versions disent la même chose alors que le texte original dit une autre chose; ou alors que les versions soient diamétralement opposées (1 co 12:1 version Louis Second # 1co 12:1 version Darby ; Proverbes 6:30 version Louis Second # Proverbes 6:30 version Darby; etc.). Dans ce cas la comparaison des versets devient inopérante. L’idéale serait donc que les chrétiens aient des bibles interlinéaires: Hébreu-Français, Grec-Français, Hébreu-Anglais,Grec-Anglais et j’en passe. Mais malheureusement, très peu de fidèles ont la connaissance de ces langues qui pourtant sont à la base de toutes recherches bibliques. Fort de ce qui précède, nous pensons qu’un article d’une page ne peut contenir tous les éléments de recherche. Néanmoins, nous pensons pouvoir apporter plus d’informations à ce sujet dans nos prochaines publications. Mais en attendant, nous vous remercions pour votre contribution et que Dieu vous bénisse au nom de Jésus-Christ.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *