Vaincre l’adversaire par la bouche

On le dit si bien, c’est de l’abondance du cœur dont la bouche parle ; mais la bible fait une mise en garde en:

Jacques 3.5-6

« De même, la langue est un petit membre, et elle se vante de grandes choses. Voici, comme un petit feu peut embraser une grande forêt!

La langue aussi est un feu; c’est le monde de l’iniquité. La langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la vie, étant elle-même enflammée par la géhenne… »

S’il nous vient à cœur de prendre un temps pour écouter les propos des chrétiens, ce pourrait être des moments délirants, tant un fort contraste se dégage entre les paroles qui émanent de leurs bouches et les recommandations de la parole de Dieu.

En effet, le constat est que la majorité des chrétiens aujourd’hui est incapable de triompher de l’adversaire sur le point précis des déclarations de la bouche.
Pensez-vous alors que la vie dans l’abondance, puisse être possible dans ces conditions ? Qu’arrive-t-il au chrétien qui a du mal à vaincre l’adversaire dans ses paroles, en d’autres termes que serait la vie du chrétien qui n’a pas la maitrise de sa langue ? Un cuisant échec assurément. Devant ce constat, que faire pour préparer le terrain de la victoire

 

1. L’obligation de se constituer un bon dépôt spirituel

L’objectif ici est de rechercher puis garder la connaissance divine dans tous les aspects possibles de la vie ; c’est lire et garder la parole de Dieu dans son intelligence.

 

2. Faire un bon usage de sa langue

Veiller à exercer un contrôle sur les déclarations de sa bouche.
Le chrétien doit examiner ce qu’il a à dire, décider si cela mérite d’être dit et trouver le bon moyen de le dire.

3. Par sa bouche confesser sans cesse la parole de Dieu

Il importe aujourd’hui de prendre en compte la réalité spirituelle qui veut que la bouche soit l’instrument par lequel on peut s’attirer soit les grâces divines, soit les malédictions contre son âme.

La bible déclare formellement dans le livre des proverbes que : « C’est du fruit de sa bouche que l’homme rassasie son corps, C’est du produit de ses lèvres qu’il se rassasie. La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; Quiconque l’aime en mangera les fruits. » Proverbes 18 :20-21

C’est pourquoi, notre devoir est l’appropriation, l’assimilation puis la déclaration avec croyance de la parole de Dieu. Nous aurons alors le bonheur de voir nos vies se transformer.

 

Que Dieu Vous bénisse au nom de Jésus Christ.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *